COP26: contribution de Carré Géo & Environnement

 

Conférence de restitution de la COP26                                         

30 novembre 2021, de 18h30 à 21h30

31 Rue Bichat, 75010 Paris, métro : République (ligne 5)

 

Du 31 octobre au 13 novembre 2021, s'est tenue à Glasgow en Ecosse la 26ème  édition des négociations de l'ONU sur le climat. 

 

Les discussions ont tourné autour de 4 enjeux: 

 

1-   Le relèvement de l’ambition, notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre, afin d'aligner le réchauffement planétaire sur l'objectif de 1,5°C, tel que prescrit par l'accord de Paris. Lors de la COP21 à Paris, les états avaient soumis des contributions déterminées au niveau national pour indiquer comment ils allaient respecter les objectifs de l’accord de Paris. Ils avaient également décidé de la révision de ces CDN tous les 5 ans, de manière plus ambitieuse à chaque fois. 6 ans plus tard, en raison de l'annulation de la COP en 2020 suite à la pandémie de la COVID-19, le bilan de cet engagement a été réalisé à Glasgow. Ce, dans un contexte où les nations unies ont indiqué en amont de la COP26 que la somme des CDN soumis par les états mène l’humanité vers une trajectoire de réchauffement planétaire de 2,7°C.

 

2-   Le 2ème enjeu était celui des financements liés à l’adaptation et à l’atténuation des conséquences néfastes du dérèglement climatique. En 2009, lors de la COP15 de Copenhague, les pays développés qui ont une responsabilité historique en matière de réchauffement planétaire s'étaient engagés à contribuer à hauteur de 100 milliards de dollars par an d’ici à 2020 afin d'aider les pays en voie de développement à faire face aux conséquences du réchauffement climatique, dont ils subissent déjà les effets, et pourtant, n'y ont pas contribué. La conférence de Glasgow devait faire le bilan de cet engagement.

 

3-   Le 3ème enjeu était celui de la finalisation des règles d'application du marché carbone, notamment l’article 6 de l'accord de Paris. Le marché carbone est ce mécanisme qui permet à une entité de verdir ses activités économiques, soit en compensant la pollution que génère ses activités, par le développement d’un projet bas ou pas du tout carbone. Sauf que dans la réalité, cette compensation ne contribue pas du tout au bilan global de réduction du réchauffement planétaire, dans la mesure où dans le même temps, ses activités polluantes continuent de générer des gaz à effet de serre. En somme c’est un permis de polluer.

 

4-   Enfin, le 4ème enjeu était celui des questions liées aux financements des pertes et préjudices, notamment l’article 8 de l'accord de Paris. Les pertes et préjudices sont les conséquences irréversibles du dérèglement climatique. Elles se manifestent par les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses, les inondations, les canicules, les ouragans, etc. Ces phénomènes extrêmes engendrent la perte de la production agricole, les dégâts en termes d’habitabilité, des pertes en vie humaines, et des déplacements massifs des populations, notamment les réfugiés climatiques. Lors de l’adoption en 2013 (COP19) du mécanisme international de Varsovie sur les pertes et dommages, ainsi que de l'adoption en 2015 (COP21) de l’accord de Paris, un mécanisme permettant de financer ces pertes et préjudices n’avait pas été défini et adopté.

 

La délégation de Carré Géo & Environnement présente à Glasgow fera le bilan détaillé de ces 2 semaines de négociation lors d’une conférence de restitution prévue le 30 novembre 2021 à la base (31 Rue Bichat, 75010 Paris, métro : République (ligne 5), de 18h30 à 21h30.

 

Le résumé de ce bilan est disponible ici

 

Intervenant.e.s

 

Ibrahim MBAMOKO, secrétaire exécutif Carré Géo & Environnement

 

Marine POUGET, responsable gouvernance internationale sur le climat au Réseau Action Climat – France

 

Inma FERRIZ, diplômée en relations internationales de l'université de La Laguna - membre de Carré Géo & Environnement

 

Fanny PETITBON, responsable plaidoyer  de CARE France

 

Mariam FOFANA, conseillère de l'adjoint à la Maire de Paris en charge de la transition écologique, du plan climat, de l'eau et de l'énergie. Mariam est également vice-présidente de l'amicale des Etudiants Caribéens, Africains et Sympathisants (AMECAS)

 

 

 

Eloi YONNI, membre de l'amicale des Etudiants Caribéens, Africains et Sympathisants (AMECAS), et en Master 1 Etudes du développement, parcours "développement agricole et politiques économiques" à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

 

Merci de remplir obligatoirement le formulaire d’inscription ci-dessous pour participer à la conférence 

publié le 04/11 et actualisé le 14/11/2021


COP25: contribution de Carre Geo & Environnement

COP24: objectifs, enjeux et contribution de Carre Geo & Environnement

L’un des enjeux de la 24ème conférence de l’ONU sur le changement climatique qui se déroulera du 2 au 14 décembre 2018 à Katowice en Pologne, est l’adoption des recommandations sur les déplacements des populations induits par le changement climatique. En effet, la décision 49/CP21 de la COP21 entérine la mise en place d’un groupe spécial chargé d’élaborer des recommandations sur les déplacements des populations. Tandis que l’article 8 de l’accord de Paris sur le dérèglement climatique, adopté à l’issue de la COP21, exhorte les Etats à améliorer et à  renforcer la résilience des communautés. Aussi, notre organisation tiendra, dans le cadre de nos activités de plaidoyer pour l’adoption d’un statut international en faveur des réfugié.e.s environnementaux en général et climatiques en particulier, une conférence parallèle sur « la mise en œuvre de l’article 8 de l’accord de Paris et de la décision 49/CP21 ».

La conférence se tiendra en marge des négociations internationales sur le climat (COP24), le 8 décembre 2018 à Katowice, Pologne.

Il s’agira de porter à la connaissance du groupe de travail sur les déplacements des populations, les recommandations de la société civile en matière de migrations environnementales.

La note conceptuelle et la brochure (français/anglais) de cette conférence sont disponibles ci-dessous

 

La COP24 devra également permettre la finalisation de deux mécanismes importants entérinés par l’Accord de Paris. Notamment, l’adoption des règles de mise en œuvre de l’accord (rulebook) et l’inventaire de l’action collective, encadré par le Dialogue de Talanoa.

Notre délégation à Katowice suivra de très près toutes ces questions et fera un compte rendu en temps réel


Télécharger
Note conceptuelle migration environnementale français
COP24-CGE CONFERENCE PARALLELE-INVITATIO
Document Adobe Acrobat 941.3 KB
Télécharger
Concept note climate migration english
COP24-CGE SIDE EVENT- INVITATION CLIMATE
Document Adobe Acrobat 866.5 KB



Your registration info to COP24 side event  / Vos infos d'enregistrement à la conférence parallèle, 8 december at 11:30, room Narew, Katowice (Poland)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Propulsé par HelloAsso